Association Songe

Le temps et l’espace du rêve – niveau avancé

Le temps et l’espace du rêve

 

Le rêve code au moins trois époques à la fois : l’enfance, la vie actuelle et l’avenir (dont la projection se dessine selon les désirs du rêveur. Ainsi la perception du temps onirique est complexe ; le rêveur a la sensation de vivre des péripéties interminables alors qu’il ne s’est réellement écoulé que peu de temps (la trentaine de minutes d’une phase de sommeil paradoxal).

Généralement le rêve de rétrospective va de plus en plus loin en arrière ; il descend de plus en plus profondément dans l’enfance ; apparaissent alors des rêves de naissance, de vie intra-utérine, de fécondation et enfin de vies antérieures. Le rêve de prospective, quant à lui va de plus en plus loin et de plus en plus haut, jusqu’à des rêves de mort, de vie dans l’au-delà et enfin de vies futures.

L’espace du rêve peut ressembler à la réalité, être plus ou moins différent de la réalité ou encore diamétralement différent. Le rêve peut passer d’un espace à l’autre instantanément (zapping) ou avec un déroulement plus ou moins  fluide. Le fil du rêve peut se dérouler sans discontinuité d’un rêve à l’autre lors d’une même nuit. L’espace du rêve est changeant ; on peut le voir plus grand (le rêveur a alors la sensation d’être très petit) ou minuscule (le rêveur a la sensation d’être immense).

Les mouvements dans l’espace du rêve suivent à peu près cet ordre :

a – Mouvement de pénétration en entrant ou en sortant d’un espace limité, par exemple un édifice ; dans les deux cas  on pénètre dans un lieu autre =  éveilleur – feu secret – énergie universelle – éveil de conscience –

b – Rencontre entre le contenant et le contenu, rencontre entre deux aspects différents à l’intérieur du contenant : tentative d’entente, de relation cordiale –

c – dualité, opposition entre ces deux aspects différents = combat des deux natures

d – entente, unification, amour, union entre les deux aspects différents devenus complémentaires = coincidentia oppositorum – union des complémentaires  – conjonction –

e – répétition de cette unification = multiplication –

f – rêve d’ascension = solve –

g – rêve de position haute, d’élément élevé ou d’extrémité supérieure = transcendance – sublimation – dépassement – vertu –

h – parfois position haute conservée (pas de rêve de descente)–

i – rêve de descente = coagula –

j – rêve de rencontre (parfois difficile) – retour à la réalité  = incarnation –

k – complémentarité, ce qui vient d’en haut est arrivé en bas = intégration – cycle réussit –

l – le cycle recommence (observation d’une répétition) –

m –Répétition du même cycle – observation de ce cycle continuel ; ce cycle est de plus en plus rapide et qualitatif au cours des années de travail –

n –  Prise de conscience : ce cycle est sans fin – voyage infini de l’Esprit tendant à la divinité.

Retour en haut